Le vin pour les nuls : vous ne l'êtes pas tant que ça ! -

Le vin pour les nuls : vous ne l’êtes pas tant que ça !

groupe de copains en trai de trinquer avec du vin

Si vous êtes sur cet article “Le vin pour les nuls”, c’est que vous avez sûrement envie de commencer à vous initier au vin, mais que vous sentez que la barre est haute.

Vous avez peut-être déjà vu faire quelqu’un qui est ou se dit connaisseur de vin. Vous vous demandez comment certains experts du vin arrivent à reconnaître les vins à l’aveugle. Le vocabulaire semble hyper compliqué. … Bref, vous ne vous sentez pas trop armé, non ?

Dans cet article, nous allons essayer de démystifier la connaissance du vin et vous donner quelques clés pour commencer simplement. Cet article donne des liens vers d’autres articles pour approfondir .

“Je sais dire si j’aime ou pas un vin, mais je ne sais pas en parler”

C’est sûrement la phrase qu’on a tous dit au moins une fois. Et sûrement que vous avez déjà dite si vous avez cherché “Le vin pour les nuls”. C’est normal, car d’un certain côté, c’est naturel, mais c’est anormal d’un autre côté !

Pourquoi est-ce normal ? Parce que les 2 sens principaux à faire travailler pour la dégustation de vin sont l’odorat et le goût et pas la vue ou l’ouïe. Nous vivons en effet dans une société où la Vue est le sens principal pour plus de 90% des personnes. Pour l’illustrer de manière simple, chacun de nous connait les mots pour décrire le handicap visuel ou auditif… mais connaissez-vous les mots pour décrire l’absence d’odorat et l’absence de goût ? …. Anosmie et Agueusie…. c’est dire si ces 2 sens sont sous-développés chez la plupart des personnes.

Pourquoi est-ce anormal ? Tout d’abord parce que si on se projette dans un autre monde que le vin, comme une Peinture ou une Sculpture, vous n’avez pas forcément fait des Études d’Histoire de l’Art, mais vous pouvez exprimer ce qu’évoque une œuvre avec vos mots !  Mais dans le monde du vin, vous avez entendu trop de mots savants pour décrire le vin et par peur de vous tromper vous préférez ne rien dire….  Faites-vous plus confiance, ne vous laissez pas impressionner par ce poids culturel.

Le Poids des mots, le Choc des photos canons

Oui, il y a un vocabulaire du vin,  et le vin pour les nuls doit-il vous l’expliquer ? Le vocabulaire évolue, on ne dit plus qu’un vin a de la cuisse ou qu’un vin est féminin, mais il a quand même une robe. Disons qu’il y a un cœur de vocabulaire commun et beaucoup de variantes, très personnelles, et même vous découvrez qu’un même mot peut avoir différents sens selon les personnes…. 

Bref, c’est une langue à apprendre… mais pas pour commencer à mon avis.

 Si lors d’une de vos premières dégustations de vin, vous êtes face à un réel sachant qui utilise un vocabulaire du vin établi, mais que vous ne comprenez pas, c’est soit qu’il ne sait pas se mettre à votre niveau, soit que vous êtes face à un pseudo-sachant qui utilise un pipotron de mots autour du vin pour étaler sa science et s’adjuger un petit pouvoir (et il y en a beaucoup!!!!). 

Ne vous sentez pas nul face à ces personnes.

fleur de trefle

Donc Exit le vocabulaire compliqué au début, dites le avec vos mots, ne vous brimez pas pour exprimer ce que le vin vous évoque.

Je me rappelle d’une dégustation en Club à mes débuts, j’ai indiqué qu’un vin blanc me rappelait le goût  sucré de la fleur de trèfle que je prenais enfant. La mémoire des goûts est très liée à l’enfance. Cela avait surpris mes compères plus expérimentés car cela ne fait pas partie des mots consacrés du vin… Aujourd’hui je sais que je trouve ma fleur de trèfle dans certains Chenin de Loire mais je dis que je retrouve un côté floral sur un vin Tendre, sûrement avec quelques Sucres Résiduels (mince, je vous en mets plein la vue smiley ) !

Le vin pour les nuls, quelques mots importants à connaitre quand même : 

  • cépage = variété de raisin (comme pour les pommes où on retrouve la Grany smith et la Golden)
  • appellation = Châteauneuf-du-Pape, Saint-Estèphe ou Côtes du Rhône : c’est une zone qui fait un type de vin avec des cépages définis avec les spécificités d’un terroir
  • terroir = combinaison de plusieurs choses : sol, sous-sol, orientation, climat qui fait qu’un cépage s’y sent bien ou pas
  • Cru = mot qui peut remplacer ‘Appellation’ ou ‘terroir” ou même un domaine (cas du Bordelais avec les crus classés)
  • saveurs = les 5 saveurs (acide, amer, salé, sucré, gras (umami)) qui ne sont pas des arômes 
  • millésime = année de production du vin
  • cuvée = nom du vin. Ce qui déroute, c’est que sur l’étiquette, le nom de la cuvée est souvent juste le nom de l’appellation
  • vin léger = vin léger en alcool (l’alcool donne une sensation de chaleur et de gras en bouche).
  • vin sec = presque tous les vins blancs et rouges sont secs, ils n’ont pas de sucres
  • vin doux = vin avec du sucre naturel comme les Sauternes ou Monbazillac (2 appellations).
  • vin corsé = vin qui a du corps en bouche, qui remplit bien la bouche grâce à l’alcool, mais pas seulement
  • vin rond = vin qui a un léger gras qui tapisse bien la bouche, qui l’enrobe tout autour
  • vin souple = vin qui donne une sensation très fluide en bouche, par opposition au gras et à la rondeur.
  • vin tranquille = vin qui n’a pas de bulles, qui n’est pas un vin effervescent

C’est grave si je ne ressens pas la même chose dans le vin que mon voisin ?

Rassurez-vous si vous ne sentez pas la même chose que les autres : on ne peut tous sentir la même chose !  et même si quelqu’un en sait plus que vous, il n’a pas forcément raison ! Si vous ressentez du stress parce que vous n’arrivez pas à détecter le même arôme ou goût qu’une autre personne, rassurez vous, c’est que soit votre bibliothèque d’odeurs/goût n’est pas encore à ce niveau, soit que vous n’avez pas le même référentiel. Il est aussi possible que le nom donné à un arôme par une personne soit tout simplement une convenance qu’il n’a pas vraiment expérimenté lui-même : après tout qui a goûté du Pipi de Chat ou de la Vessie de Lièvre ?

Déguster du vin en groupe demande beaucoup d’humilité de chacun et le respect de tous.

2 personnes dégustent du vin

Déguster un vin, c’est d’abord se faire confiance

La première habitude à prendre pour déguster du vin est de se concentrer sur ce qu’on sent et ressent au nez et sur la gorgée en bouche. Puis laisser parler son ressenti, les images évocatrices... Ça demande de la concentration et de l’introspection pour se concentrer sur ces 2 sens, surtout si on n’y est pas habitué !

Faites-vous confiance, dites-vous juste que votre odorat et votre goût sont moins exercés que votre œil ou votre ouïe. Avec la pratique et l’envie de reconnaître les arômes et saveurs d’un vin. Il faut vous constituer votre bibliothèque de goûts et d’odeurs. Pour cela, il faut s’entraîner pour que vous neurones sachent connaitre et reconnaître. On mémorise très peu un vin que l’on boit en famille ou avec des amis, on se souviendra qu’il était agréable. Pour utiliser chaque vin comme un flacon à retenir, il faut donc un peu de concentration et d’introspection sur ses sens.  

Déguster un vin est donc bien plus que boire un vin, c’est une approche plus profonde ! Si c’est un peu plus compliqué au début, je vous assure que c’est bien plus enrichissant, vous respectez le vin et il vous donnera beaucoup en retour. C’est en droite lignée du #SlowFood, peut-être existe-t-il aussi un hashtag #SlowWine ?

La plupart des amateurs de vin vont plus loin en se concentrant au quotidien sur les arômes et le goût des fruits, des fleurs, des aliments qui vous entourent. Une dégustation de vins réussie impliquera donc l’entraînement de sa mémoire gustative et olfactive.

Pascal, fondateur d’Abacchus

En apprendre plus sur la dégustation du vin

Choisir un thème de dégustation 

Jeux pour progresser dans la dégustation de vin

Laisser un commentaire