abacchus

La dégustation visuelle : la robe du vin

La dégustation de vin se doit de respecter quelques règles afin de pouvoir être structurée et réutilisée lors de vos dégustations. Elle se décompose en 4 étapes : la vue, le nez, la bouche et la synthèse.

L’importance de l'analyse visuelle lors d’une dégustation de vin

Le visuel, l'apparence ou la Robe du vin (c'est plus joli, non ?), il existe plusieurs terminologies pour définir cette première étape de la dégustation. L’analyse visuelle peut vous donner des premières informations sur la nature du vin que vous allez déguster. Les différentes couleurs du vin influencent énormément nos autres sens. Pour bien appréhender l’aspect visuel d’un vin, 4 critères sont à observer pour vous aider lors de votre dégustation de vin.

Astuce : l’idée est de regarder au travers du verre sur un fond blanc afin d’analyser au mieux ces 4 critères.

La couleur du vin elle-même

Il existe de nombreuses nuances de couleurs tant pour les vins blancs, rosés et rouges qu’il est bien difficile de prétendre donner la bonne nuance. L’important est ailleurs ! En effet, les nuances peuvent vous fournir des éléments sur différents critères.
  • Pour les vins blancs: un vin blanc jeune sera de couleur jaune pâle, et avec l’évolution devient plus doré voir couleur or cuivrée lorsqu’il est âgé. Les vins doux naturels se révèlent les plus adaptés à longue conservation. la richesse du vin (le gras), sa sucrosité. Regardez votre verre à la verticale et faites tourner le vin dans celui-çi, plus les larmes seront importantes et épaisses, plus vous aurez affaire à un vin blanc riche, gras et possiblement sucré.
  • Pour les vins rouges : la couleur du vin en dit beaucoup sur ’évolution du vin, c'est-à-dire son âge. Regardez votre verre à l’horizontale sur un support blanc et observez l’extrémité du liquide, plus les nuances seront claires et d’un rouge très vif ou violacet, plus vous avez de chance de déguster un vin jeune, à l’inverse plus les nuances seront ambrées voire tuilées, plus on peut penser à un vin rouge évolué.

Il est important de savoir décrire la couleur des vins blancs, des vins rosés et des vins rouges.

La limpidité du vin

On observe la limpidité d’un vin en regardant son verre légèrement penché, c’est comme cela que l’on peut voir la présence de différentes particules. Les différents mots pour définir la limpidité d’un vin : opaque, trouble, voilé, laiteux, cristallin, limpide. De plus en plus de vignerons ne filtrent plus leurs vins, vous pouvez donc déguster des vins à l’aspect un peu trouble sans que cela soit un défaut.

La brillance d’un vin

On analyse la brillance d’un vin comme son éclat du vin, sa capacité à renvoyer la lumière. On l’observera en en regardant le disque à la lumière naturelle toujours sur un fond blanc. La brillance est très importante pour les vins blancs qui doivent présenter un éclat parfait. Les mots pour exprimer la brillance d’un vin vont de : mat à chatoyant, en passant par terne, net, lumineux, éclatant, brillant, étincelant.

La fluidité/viscosité d’un vin

La fluidité/viscosité d'un vin caractérise par ce qu’on appelle les larmes qui se forment le long du verre. Celles-ci sont dû à la richesse en glycérol du vin mais aussi et surtout à sa teneur en alcool. On observera tout d’abord l’écoulement des larmes le long du verre qui traduit la richesse en alcool. On décrira ainsi le vin : de fluide à visqueux, en passant par coulant, épais, gras, glycériné.

Déguster sans connaitre la couleur d’un vin à l'avance est très déroutant. Pour une dégustation ludique, optez pour des verres à vin noirs et vous verrez que l’on se trompe assez facilement entre les vins rouges et rosés et les rosés et les vins blancs !

L'analyse visuelle est la première des 4 étapes de la dégustation, viendront ensuite l'analyse olfactive, l'analyse gustative et enfin la synthèse/conlusion de votre dégustation.